Voyager à travers les époques le temps d’un week-end : 2 jours au Puy du Fou

Que dis-tu d’un bond dans le passé le temps d’un article ? Je ne vais pas me risquer à écrire dans un vocabulaire ancien mais je vais essayer de faire au mieux pour te donner l’impression de (re)vivre avec moi cette expérience à travers les époques.

J’avais déjà entendu parler du Puy du Fou autour de moi mais je ne m’y étais jamais vraiment intéressée. C’est ma maman qui m’a fait part il y a quelques années de son envie d’y passer un week-end en famille. J’avais tenté plusieurs fois de faire une réservation mais à chaque fois il n’y avait plus de place pour la Cinéscénie, l’évènement à ne pas manquer le samedi soir. Premier conseil : s’y prendre bien à l’avance pour obtenir des places pour le parc et la Cinéscénie. Cette fois-ci, c’était la bonne. J’ai fait la réservation au mois de novembre pour un séjour en juillet. En plus, j’ai pu offrir les places en cadeau à Noël pour ma maman ! Au départ, j’avais pris des billets pour une journée et la Cinéscénie mais de nombreuses personnes autour de moi m’ont conseillé de rester 2 jours pour avoir le temps de tout voir. Après coup, je suis bien contente d’avoir changé ma réservation. C’est mon deuxième conseil : prendre le temps de visiter sur 2 jours.

A mi-chemin entre Bordeaux et la Normandie, nous nous sommes rejoints devant l’entrée du parc le samedi matin après 3h de route. Nous avons récupéré un plan et nous nous sommes dirigés vers un premier spectacle. En temps de covid, le masque était obligatoire dans tout le parc mais le pass sanitaire n’était demandé que pour accéder à la Cinéscénie (test négatif de moins de 48h ou preuve de vaccination complète de plus de 15 jours).

Je suis habituée aux parcs d’attraction comme Disneyland et le Parc Astérix mais c’est la première fois que je venais dans un parc à spectacles. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. La plus grande différence réside dans le fait qu’il y ait des horaires à respecter pour chacun des spectacles. La journée doit être programmée, on ne peut pas vraiment se laisser porter et faire les attractions quand on en a envie ou quand elles se trouvent à côté sur notre chemin. Il est donc important de bien regarder les horaires en arrivant et de choisir l’ordre des spectacles. Le parc compte une quinzaine de spectacles, dont 6 grands spectacles et 4 « musées animés » accessibles en continu. Les tribunes des grands spectacles sont accessibles 30 minutes avant l’horaire de début affiché. Il faut donc prendre en compte ce délai pour assister à un spectacle. En arrivant moins de 15 minutes avant, c’est généralement trop tard.

Déroulement de la journée

Nous avons commencé par le grand spectacle Les Vikings à 11h. Village en bois du Xème siècle, animaux sauvages, cascades et combats à l’épée… Un décor réaliste qui nous plonge tout de suite dans l’univers et un spectacle impressionnant. J’ai beaucoup aimé mais pour être honnête, n’étant pas une grande fan d’Histoire, au début j’ai eu peur que la journée soit longue et répétitive à enchaîner des spectacles de vikings… Cette impression s’est vite dissipée avec les spectacles suivants. D’autant plus que le parc est divisé en plusieurs univers, du Ier au XXème siècle, donc les décors évoluent.

Certains spectacles sont en intérieur mais la plupart se déroulent à ciel ouvert et sont maintenus en cas de pluie. Je te conseille de bien regarder la météo avant de venir et de prévoir un bon kway si le temps est incertain. Nous avons eu de la pluie tout l’après-midi lors de la première journée. J’étais bien équipée mais ma maman n’avait pas prévu. Heureusement, elle a pu se procurer un poncho de pluie dans une boutique.

Les spectacles

Nous avons vu 8 spectacles sur la première journée, dans l’ordre :

  • Les Vikings (grand spectacle)
  • Le Bal des Oiseaux Fantômes (grand spectacle), une volière à ciel ouvert avec de nombreux rapaces volant au-dessus de nos têtes
  • Le Signe du Triomphe (grand spectacle), course de char au sein de l’arène de Jules César
  • Les Chevaliers de la Table Ronde, un décor enchanteur pour Excalibur et son rocher, témoins du sacre d’Arthur engagé dans la quête du Graal
  • Mousquetaire de Richelieu (grand spectacle), danses espagnoles et ballet équestre entre Cyrano et Dartagnan
  • Le Secret de la Lance (grand spectacle), flûte enchantée, voix imaginaires et figures de voltige à l’époque de Jeanne d’Arc
  • Le Mystère de la Pérouse (musée animé), traversée de l’Atlantique
  • Le Premier royaume (musée animé),

Si tous véhiculent un peu de magie en nous faisant voyager à travers les époques, celui que j’ai préféré est Mousquetaire de Richelieu. Il se déroule au sein d’un théâtre ancien, digne de son époque (XVIIème siècle). Les décors, les costumes et les jeux de lumière sont magnifiques. La scène est en fait une carrière où des chevaux majestueux œuvrent, ne faisant qu’un avec leur cavalier ou leur dresseur.

Le Secret de la Lance et Le Signe du Triomphe entrent également dans mon Top 3, sûrement aussi pour les prouesses avec les chevaux mais les décors et les effets spéciaux sont remarquables !

Pour la deuxième journée, il nous restait un grand spectacle à voir, des petites animations et des musées animés. C’était beaucoup plus tranquille, nous étions moins pressés. Dans l’ordre, nous avons vu :

  • Le Dernier Panache (grand spectacle), une vue 360 à bord d’un galion retraçant le parcours d’un officier de la Marine française du XVIIIème siècle
  • Le Grand Carillon et ses techniciens acrobates
  • Les Grandes Eaux et ses fontaines dansantes

Nous nous sommes aussi baladé dans le Monde Imaginaire de La Fontaine et ses animaux et avons découverts les différents ateliers d’artisans aux méthodes ancestrales comme le tailleur de pierre et le souffleur de verre. Le dimanche après-midi, nous avons terminé notre visite vers 16h. Nous étions assez fatigués de notre intense journée du samedi ! Nous nous sommes levés à 5h du matin pour faire la route et avons profité du parc jusqu’à plus de minuit à la fin de la Cinéscénie. Nous avons aussi beaucoup marché, avec plus de 11km au compteur.

En restant jusqu’à la fin de la journée du dimanche, nous aurions pu voir 4 animations et spectacles supplémentaires :

  • Les Automates Musiciens
  • La Renaissance du Château (musée animé)
  • Les Amoureux de Verdun (musée animé)
  • Les Noces de Feu (spectacle du dimanche soir)

Nous étions quand même très contents de notre séjour car nous avons pu voir les principaux spectacles et les plus impressionnants je pense.

La Cinéscénie

La Cinéscénie débute à 22h30 (il est conseillé d’arriver une heure avant). Les gradins sont situés dans une autre partie du parc avec entrée dédiée. C’est en extérieur et non abrité donc il faut être bien couvert. Il y avait pas mal de vent. Certains avaient prévu le plaid, nous n’y avions pas pensé mais c’est vrai qu’une couverture aurait été la bienvenue !

Le spectacle dure 1h30, c’est un peu un résumé du parc et de ses époques puisqu’on y suit l’histoire d’un petit garçon et de sa famille, du Moyen-Âge jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Les décors et les effets sont spectaculaires ! Personnages costumés et animaux évoluent autour d’un grand bassin, sous nos étoiles, jeux de lumière artificielles et feux d’artifice. Plus de 1000 acteurs jouent ce spectacle et près de 5000 bénévoles participent à sa création, de la direction artistique à la mise en place des effets techniques.

Malheureusement, j’étais si fatiguée de ma journée que je n’ai pas vu le spectacle en entier… Je me suis endormie dans les gradins (oups). J’ai ressenti quelques moments de creux mais je ne sais pas si c’était dû à la fatigue ou si le rythme ralentissait vraiment parfois…

Il est vrai que c’est un incontournable, comme on me l’avait décrit mais un séjour au Puy du Fou sans voir la Cinéscénie vaut quand même tout à fait le détour selon moi !

La restauration

Nous avions prévu un pique-nique pour le samedi midi et voulions manger sur place pour les autres repas. Il est possible de réserver une table au restaurant au moment de la réservation des billets mais je pensais voir ça sur le moment. C’est une erreur car beaucoup de personnes le font et les restaurants sont vite complets. Nous n’avions pas vu non plus qu’il est indiqué sur le plan que la plupart des restaurants nécessitent une réservation, soit par téléphone pendant la journée, soit au point d’informations dédié à l’entrée du parc. Nous avons quand même pu dîner sur place, à un stand de restauration rapide mais c’est vrai que j’aurai aimé l’expérience d’un restaurant dans un décor d’époque.

C’est pourquoi le dimanche matin dès notre arrivée, nous nous sommes arrêtés au point d’informations sur les restaurants. Il ne restait de la place que dans un seul restaurant avec service à table, ce qui confirme qu’il faut également s’organiser à l’avance pour manger. Il s’agissait du restaurant animé Le Relais de la Poste au sein du village du XVIIIème. Nous avons saisi l’opportunité.

Il existe 2 restaurants animés avec menu unique pour une trentaine d’euros par personne (boissons comprises dont le vin). C’est un peu cher pour ce que c’est en soi mais les quantités étaient très généreuses. Je me rends compte d’ailleurs en rédigeant cet article qu’il est possible d’économiser jusqu’à 20% par repas en les réservant en ligne avant la visite !

Notre menu : terrine de Rillaud, salade du Cocher (salade, émincé de volaille, croûtons, œufs durs), Brigandin Vendéen (manchon de canard, saucisse brigandine, lard, mogettes de Vendée Label Rouge) et dessert à base de pommes caramélisées, brioche façon pain perdu, crème anglaise.

Entre chaque plat, des chanteurs habillés en tenus d’époques venaient nous chanter des comptines. C’était plutôt enfantin mais nous avons passé un bon moment. C’était l’anniversaire de mon frère donc nous avons demandé aux chanteurs de lui dédier une chanson. Il ne s’attendait pas à cette surprise, il était un peu gêné mais on a bien rigolé !

Si c’était à refaire, je réserverais des places au restaurant à l’avance. J’aurai beaucoup aimé dîner au Café de la Madelon, restaurant en mode café théâtre avec une scène, acteurs et danseurs dans une ambiance de mariage des années 1900 !

Pour information, les titres restaurants ne sont acceptés dans aucun service de restauration sur place.

Le logement

Nous avons passé la nuit du samedi chez Annie, notre hôte Airbnb qui propose 2 chambres annexes à sa maison à moins de 10 minutes du parc, à Saint-Malô-du-Bois. La nôtre, intitulé L’Etape, permettait d’accueillir 6 personnes, avec trois lits deux places (dont un en hauteur) et une salle de bains. C’était très confortable pour nous à 4. La sortie temporaire du parc étant autorisée, nous sommes allés déposer nos affaires pendant un moment de creux entre le dîner et le début de la Cinéscénie, ce qui nous a permis de rentrer directement nous coucher après le spectacle, sans déranger et sans avoir besoin de faire la visite.

Le petit-déjeuner, proposé en supplément le lendemain matin, était servi chez Annie et son mari, autour d’une grande table. Nous avons apprécié car c’était frais et complet (pain, viennoiseries, céréales, fruits, yaourt, boissons chaudes et froides).

C’est un logement d’un très bon rapport qualité/prix avec des hôtes sympathiques, que je te recommande pour un séjour au Puy du Fou.

Mes conseils

Pour résumer, mon premier conseil est de réserver bien à l’avance pour obtenir des billets pour la Cinéscénie. Je te conseille également de réserver un restaurant avec service à table au moment de la réservation si tu veux tenter l’expérience pour être sûr d’avoir de la place et payer moins cher.

Renseigne-toi bien sur la météo et prévois ton équipement en fonction : un kway si pluie, chapeau et crème solaire s’il y a du soleil car il peut faire vite très chaud pendant les spectacles en plein air (ce n’est pas abrité), un bon pull voire des couvertures si tu as prévu d’assister à la Cinéscénie.

Même si la journée était bien rythmée par les horaires des spectacles, nous avons pris du temps pour nous balader et je n’ai pas eu l’impression d’avoir à me presser tout le temps. Deux jours suffisent largement pour assister à tous les spectacles et explorer tous les recoins du parc.

Si c’était à refaire, je prévoirais peut-être de loger dans la région dès le vendredi soir ou même d’arriver le samedi en début d’après-midi pour être en forme pour la Cinéscénie et faire un deuxième jour complet. Si tu n’as pas la possibilité d’y aller sur 2 jours, tu peux même y aller le samedi uniquement pour la Cinéscénie et passer la journée du dimanche. La fatigue sera mieux répartie ! Dans ce cas, privilégie les grands spectacles et les animations en dehors des musées.

Bilan

J’ai beaucoup aimé cette expérience ! Nous avons passé un excellent weekend en famille à travers les époques. Les décors sont magnifiques, réalistes et les spectacles en mettent vraiment plein la vue. Tous les petits détails sont très travaillés.

Seul bémol selon moi, je n’ai pas trouvé d’explication sur place sur l’origine du lieu. J’aurai aimé découvrir pourquoi le parc s’appelle le Puy du Fou et les liens spécifiques avec la région vendéenne, s’il y en a. J’ai également trouvé dommage qu’il n’y ait pas de chronologie dans la traversée des époques ni de points d’Histoire. Au-delà des légendes racontées dans les spectacles, j’aurai aimé en apprendre plus sur les périodes de l’Histoire présentées.


J’espère que cet article t’a plu et que ça t’a fait voyager un peu dans le temps ! J’ai essayé d’être la plus complète possible mais n’hésite pas à me dire en commentaires si j’ai oublié des choses ou si tu as eu une expérience différente.

Quels seraient tes conseils pour les futurs voyageurs à travers les époques ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s