Ma première expérience en cosmétique maison

Aujourd’hui, je t’emmène dans les coulisses de ma petite vidéo Instagram sur la réalisation d’une crème hydratante maison.

Tu l’as peut-être remarqué, je suis en pleine transition écologique. J’essaye de réduire ma consommation en générale mais aussi ma consommation de plastique en choisissant des alternatives, notamment les cosmétiques naturels et solides. Mes proches l’ont bien compris ! J’ai reçu deux kits de fabrication de produits maison à Noël : la lessive et les cosmétiques.

La semaine dernière, je me suis lancée pour fabriquer une crème douceur pour peaux fragiles. C’est mon copain qui m’a demandé de lui fabriquer cette crème. Il n’est pas du genre à acheter des cosmétiques mais il aime tout ce qui est fait maison et naturel. Il a choisi une recette pour hydrater les couches supérieures de l’épiderme et atténuer les éventuelles rougeurs.

La crème est à base de macérât huileux de calendula et d’hydrolat de camomille romaine. Les autres ingrédients qui la composent sont un émulsifiant, une fragrance naturelle et un conservateur. Je pensais pouvoir trouver tous ces éléments en boutique bio, notamment au Biocoop près de chez moi, mais pas du tout… J’ai donc décidé de tout commander sur le site d’Aroma Zone dont j’avais déjà entendu beaucoup de bien il y a des années (notamment pour les huiles naturelles et bio pour les cheveux).

Étant donné que c’était une grande première pour moi, je me suis beaucoup fiée aux avis et aux conseils sur le site pour choisir au mieux les ingrédients. Il est très bien fait et très complet. Les fiches produits sont bien détaillées avec des explications sur la provenance et l’utilisation des ingrédients mais aussi des exemples de recettes. Je sais que pour les prochaines fois, je pourrais trouver des idées recettes directement sur le site.

J’ai opté pour la cire émulsifiante n°1 (aussi connu sous le nom de Polawax) car elle permet de faire des crèmes onctueuses et plutôt épaisses, c’est ce que je recherchais. Ça se présente sous la forme de petites pastilles dure à faire fondre. Pour le conservateur, j’ai pris un conservateur naturel obtenu à base de fermentation de radis qui s’appelle le leucidal, car il est adapté à la conservation de produits destinés aux peaux sensibles. Enfin, j’ai choisi une fragrance naturelle miel et cire d’abeilles car je voulais quelque chose d’assez neutre et j’aime bien les odeurs sucrées.

Une fois tous les ingrédients réunis, c’est parti pour commencer la recette ! Première étape : faire chauffer séparément les ingrédients aqueux (hydrolat de camomille) et huileux (macérât huileux de calendula). Mais… N’est pas chimiste qui veut ! Je me suis trompée dans les premières doses et j’ai dû m’y reprendre à 3 fois car je n’arrivais pas à faire fondre la cire émulsifiante dans le macérât huileux. J’ai confondu les ml et les cl… Heureusement que j’avais pris des grands flacons pour pouvoir refaire plusieurs fois la recette.

Une fois l’émulsifiant fondu, il faut mélanger ensemble les deux préparations tout en les faisant refroidir, puis remuer. Remuer, remuer et encore remuer, jusqu’à obtenir une texture crème. J’adore faire la cuisine mais j’ai l’habitude du batteur électrique. Là, je peux te dire qu’à la main avec le mini fouet, ça fait les bras ! Je n’ai pas réussi à obtenir une texture crème blanche comme indiqué sur la recette. J’avais beau mélanger et fouetter, ma crème restait jaune même après avoir obtenu une texture onctueuse. Une fois que la texture me plaisait, j’ai ajouté quelques gouttes de conservateur et de fragrance. Enfin, j’ai versé la crème dans des petits pots en verre pour la conserver. Trois petits pots étaient fournis avec mon kit. Je pensais qu’une recette équivalait à un pot mais en réalité j’ai réussi à remplir les trois… Un avec mon deuxième essai que je pensais raté et qu’on a finalement pu rattraper et les deux autres avec mon troisième essai réussi.

Ma commande d’ingrédients m’a couté 26€70, sachant que je peux tous les réutiliser pour au moins une autre préparation. Je pense que la cire émulsifiante, le conservateur et la fragrance naturelle peuvent me servir encore pour une dizaine de recettes. Je trouve que le rapport qualité/prix est très correct. En plus, avec trois petits pots, je pense qu’il y en a pour plusieurs mois avant de tout écouler.

Pour le moment, nous n’avons pas remarqué une nette atténuation des rougeurs ou amélioration de la qualité de la peau mais ça ne fait qu’une semaine. Je pourrais éventuellement faire un édit de cet article pour te tenir au courant. Ce que je peux te dire en revanche, c’est que l’odeur n’est pas géniale… Même avec quelques gouttes, elle est assez forte et elle reste bien sur la peau. Elle n’est pas aussi miellée et sucrée que ce à quoi je m’attendais, je pense que les notes de cire d’abeille sont dominantes. A l’avenir, je m’orienterai plutôt vers une odeur florale ou fruitée, plus douce, et je doserai avec plus de parcimonie.

Prochaine recette prévue : un baume à lèvres au beurre de karité.

N’hésite pas à me dire si tu aimes ce format et si ça t’intéresse d’échanger sur la cosmétique maison ! Tu as déjà essayé de fabriquer tes propres produits de beauté ?

6 réflexions sur « Ma première expérience en cosmétique maison »

Répondre à Les revues de Manon Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s