Devant la télé : Top Chef S12 E1&2

J’ai eu le plaisir de te partager déjà quelques unes de mes recettes préférées. Alors, tu l’auras peut-être compris, j’adore cuisiner ! Mais je m’intéresse aussi beaucoup au monde de la cuisine : livres de recettes, médias food comme Konbini, les vidéos Chef Club mais aussi à la télé.

Les émissions de cuisine sont pour moi une vraie combinaison de deux passions. Il fût un temps, j’aurai rêvé être chroniqueuse télé pour faire des revues et donner mon avis sur les programmes du moment (d’ailleurs j’adore live tweeter et échanger sur Twitter sur ces sujets). Je réalise donc un peu un rêve en rédigeant cette première revue sur une émission de télé sur le blog.

Je ne m’impose pas de rythme car je suis totalement dans la découverte mais pour une première, j’ai choisi de revenir sur les deux premiers épisodes de la nouvelle saison de Top Chef. N’hésite pas à me faire ton retour sur ce format.

J’ai commencé à suivre Top Chef en cours de route lors de la saison 10, un peu par hasard, parce que mon copain aimait bien cette émission. Pour être honnête, j’ai eu du mal à accrocher car ce n’est pas évident de s’attacher à des candidats en fin de parcours. Le plus intéressant dans ce type de programmes, c’est justement de voir l’évolution des candidats, faire les pronostics sur les départs, croiser les doigts pour que nos préférés restent dans la compétition et en voir l’aboutissement le soir de la finale. J’ai aussi tendance à préférer les émissions qui mettent en avant des amateurs passionnés plutôt que des professionnels (j’étais team Masterchef).

J’ai laissé une chance à l’émission en suivant assidûment la saison 10, dès le premier épisode et en rattrapant en replay ceux que j’avais pu manquer. Rebelote avec la saison 11 l’année dernière et ma grande déception de ne pas voir Adrien gagner…

Bref, j’ai adoré ! Tout d’abord, je trouve que le métier de chef est un très beau métier et j’adore aller au resto donc je suis friande des coulisses. Alors pour mon plus grand plaisir (et pour occuper mes soirées en temps de couvre feu), Top Chef revient avec une 12ème saison.

Les chefs

De gauche à droite : Stéphane Rotenberg (animateur), Philippe Etchebest, Michel Sarran, Hélène Darroze et Paul Pairet

Du peu que j’avais pu voir sur la saison 9, puis sur la saison 10, mon chef préféré était Jean-François Piège car je le trouvais très ouvert et de bons conseils.

Malheureusement ou heureusement, il a été remplacé dans la saison 11 par Paul Pairet. Mais la production lui a choisi un bon remplaçant car c’est mon nouveau chef préféré ! Il est encore plus ouvert que J-F. Piège et même avant-gardiste et novateur. Il propose une cuisine moderne et s’adapte totalement à la personnalité et à la créativité de ses candidats. En plus, je trouve qu’il dégage toujours une énergie positive ! Il apporte vraiment du bon au programme.

Dans le même esprit, j’aime aussi beaucoup Michel Sarran, qui est un chef toujours dans la bonne humeur et qui a l’air vraiment sympathique. En revanche, il est moins dans la technique et sa cuisine est plus traditionnelle. Je trouve que ses candidats sont souvent débutants ou peu créatifs, un peu lisses. Par contre, j’ai eu la chance de manger dans son restaurant Ma Biche sur le Toit à Toulouse. C’était excellent et abordable pour un déjeuner plaisir !

Hélène Darroze est complémentaire de Michel Sarran selon moi, un peu plus stricte mais plus dans la technique. En général, les candidats qui la choisissent comme chef de brigade ne sont pas mes préférés mais l’année dernière j’ai beaucoup aimé l’accompagnement qu’elle a apporté à Mallory après qu’il a quitté la brigade de Michel Sarran. A voir ce qu’elle nous réserve sur cette nouvelle saison !

Pour finir, je m’excuse d’avance mais Philippe Etchebest, c’est du vu et revu… Cauchemar en cuisine, Objectif Top Chef, on le voit quasiment toute l’année sur M6… J’aime souvent les candidats qui composent sa brigade, notamment les jeunes issus d’Objectif Top Chef (que je ne regarde pas) car je trouve ça génial de donner sa chance et de la visibilité à un débutant. En revanche, je ne suis pas fan de son style de management (si on peut appeler ça comme ça) et sa façon de transmettre aux candidats, même s’il transmet des bonnes choses car il pousse les candidats dans leurs retranchements et à donner le meilleur d’eux-mêmes. Au final, je ne sais pas si c’est sa vraie personnalité ou si c’est le rôle qu’il s’est donné pour la télé car il fallait bien un chef un peu « tyrannique » pour ajouter du piment !

Les candidats

De gauche à droite : Yohei Hosaka, Pierre Chomet, Sarah Mainguy, Pauline Sene, Mohamed Cheikh, Bruno Aubin, Mathieu Vande Velde, Matthias Marc, Baptiste Trudel, Charline Stengel, Arnaud Baptiste, Jarvis Scott, Adrien Zedda, Chloé Charles et Thomas Chisholm

Si ça t’intéresse, Konbini a fait un article de présentation de chacun des candidats. Mon objectif n’est pas de le refaire ici, mais plutôt de te parler des candidats qui m’ont marquée dès les 2 premiers épisodes : les fortes têtes, les créatifs, les timides…

Mes préférés : Mathieu et Bruno

J’ai adoré le pep’s de Mathieu dès le premier épisode ! Comme l’a souligné l’un des chefs, il n’a que 22 ans mais une identité forte qui lui est propre. Il a pris le parti de ne jamais assaisonner ses plats avec du sel fin et de n’utiliser que le sel naturel présent dans les aliments. C’est un beau pari, hâte de voir comment il va s’y tenir au fil des épreuves ! D’autant plus, qu’il a déjà eu une remarque sur une préparation jugée fade au deuxième épisode… En tout cas, je pense que c’est un candidat qui sait rebondir, qui maîtrise déjà bien sa cuisine mais qui en a encore beaucoup à apprendre. Et il est toujours souriant, ça fait plaisir à voir.

Bruno est le candidat qui m’a le plus touché. Dans ce type de programmes, il y a toujours des candidats très à l’aise avec la télé ou qui s’y habituent vite. Bruno dit bien dans son portrait qu’il est timide et pas très à l’aise pour prendre la parole en public. Ça se voit mais ça le rend tellement humain et proche de la réalité. C’est quelqu’un de simple et je suis sûre que cette émission va énormément lui apporter, autant sur le plan personnel que professionnel car il va gagner en confiance en lui. D’ailleurs, je trouve que Michel Sarran est le chef qui lui correspond pour cette aventure. J’étais très contente qu’il remporte son épreuve dans le deuxième épisode, j’espère qu’il ira loin.

Les grosses têtes : Arnaud, Mohamed et Pauline

J’aime les candidats timides, simples, proches de la réalité. Alors j’ai vraiment du mal avec ceux qui ont la grosse tête ou qui sont un peu trop sûrs d’eux…

C’est le cas par exemple d’Arnaud et Mohamed. Je trouve qu’ils en font des tonnes pour peu de résultats. Pauline aussi est très sûre d’elle, mais dans un autre registre. Je la trouve un peu plus posée et réfléchie que les garçons et elle a l’air d’avoir un peu plus de technique dans sa cuisine. Mais paradoxalement, ces trois candidats ont été choisis en dernier dans leur brigade après être passés par la dernière chance au premier épisode. J’espère qu’il sauront écouter leur chef respectif et qu’ils prendront quelques leçons d’humilité pendant la saison. C’est d’ailleurs peut-être le cas de Mohamed, qui finit aussi le deuxième épisode en dernière chance. Arnaud et Pauline, eux, se sont améliorés sur le deuxième épisode en étant tous deux qualifiés dès la première épreuve sur le jardin de légumes en duo. Si j’ai trouvé que Pauline formait un beau duo complémentaire avec Baptiste, les duo d’Arnaud et Mohamed n’ont pas très bien fonctionné selon moi. On a bien vu qu’il y avait du travail en individuel et un manque de communication et de cohésion, qui sont souvent un point faible de ces fortes personnalités. A suivre…

Les potentiels

Pierre, Sarah, Charline, Baptiste, Matthias… Il y a quelques bons potentiels cette année que j’ai hâte de voir évoluer au fil des semaines. Mon opinion sur eux va s’affiner émission après émission et je pourrai te dire en fin de parcours si certains ont rejoint mes préférés !

Les épreuves

Retour sur les épreuves et les plats qui m’ont le plus séduits ! Parfois, j’en mangerais ma télé… D’ailleurs, j’ai découvert en rédigeant cet article que toutes les recettes étaient dispo sur Cuisine AZ, si jamais tu te sens capable de les reproduire.

Épisode 1 : les qualifications

Sur la première épreuve, plat sucré libre, j’ai beaucoup aimé les desserts de Matthias et Baptiste, qui a notamment eu l’audace de proposer du topinambour. Ce n’est pas commun !

Ensuite, pour le plat salé libre, j’avais envie de goûter les moules frites revisitées de Mathieu et le hachis Parmentier de Pauline. J’adore aussi tout ce qui est trompe l’œil ou surprise des goûts et formes, alors j’ai trouvé super l’idée de Bruno de réinterpréter le sandwich jambon beurre.

Enfin, pas trop inspirée sur l’épreuve de la dernière chance autour de la carotte… J’aimais bien le plat de Jarvis, qui a réussi à se qualifier de justesse en tant que candidat solitaire. En revanche, dommage qu’Adrien n’ait pas réussi à séduire en étant chef dans « le meilleur restaurant végétarien du monde ». Ça aurait pu être un énorme atout pour mettre en valeur un légume assez commun.

Épisode 2 : début de la compétition

J’ai trouvé la première épreuve autour de la salade de légumes un peu ennuyeuse… C’était d’autant plus décevant que le chef japonais à l’origine de ce thème n’était pas présent. La production a expliqué cette absence par la timidité face aux caméras et le tempérament discret du chef, mais permets-moi d’en douter et d’invoquer la pandémie mondiale actuelle… J’ai du mal à voir des chefs étrangers dans Top Chef en général car je trouve que la traduction et le doublage font perdre en dynamisme et lisibilité mais pour le coup, j’aurai largement préféré que le chef soit là pour goûter les plats et donner son ressenti propre sur les réinterprétations de son plat.

L’épreuve du cœur coulant salé a réhaussé le ton, avec de très bonnes idées et une belle créativité. Chaque plat avait son point fort : Matthias et Pierre pour la présentation, Bruno pour sa technique singulière et Jarvis pour la prise de risque avec la pomme de terre. Seule Chloé était un peu en-dessous avec ses méthodes brutes et peu raffinées. En revanche, je crois que c’est celle qui a le mieux réussi le thème avec un cœur bien coulant au découpage.

Sur la dernière chance, c’est sans aucun doute le plat de Matthias qui s’est encore démarqué. Ce n’est pas pour rien que je l’ai mis dans la catégorie de candidats à haut potentiel ! J’aurai aimé voir partir Mohamed face à Jarvis pour une question de personnalité comme je l’expliquais plus haut mais objectivement, je dois reconnaître qu’il a mieux réussi cette épreuve en proposant un tataki de bœuf, une version plus travaillée que le tartare de Jarvis pour le thème imposé du filet de bœuf.


Tu as regardé cette nouvelle saison de Top Chef ? J’espère que cette revue te tiendra en appétit jusqu’à mercredi pour le prochain épisode ! Quel est ton candidat préféré ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s